25/06/2021
Le QG exécutif des ordres de l’Imam Khomeiny (Setad Ejraï Farman Imam) a été parmi les premiers organes à utiliser toutes ses capacités pour fabriquer le vaccin iranien depuis le tout début de la pandémie de Corona. Dans une lettre adressée le 15 juin 2021 au Guide suprême de la Révolution islamique, Dr Mohammad Mokhber a informé Son Eminence que ce projet s'était avéré fructueux et qu'ils avaient pu obtenir la licence d'utilisation d'urgence du vaccin auprès du ministère de la Santé. Sur cette grande réalisation, KHAMENEI.IR a réalisé une interview avec monsieur le Dr Mokhber, président du QG exécutif des ordres de l’Imam Khomeiny.
16/02/2021
Lors de sa rencontre avec les commandants et le personnel de l'Armée de l'air, organisée le 7 février 2021, le Guide suprême de la Révolution islamique a abordé la question du JCPOA en déclarant : « La partie qui a le droit de fixer les conditions de la continuation du JCPOA est Iran. La raison en est que depuis le début, l'Iran a honoré tous ses engagements. La République islamique a honoré tous ses engagements du JCPOA, mais ils ont violé les leurs. Par conséquent, nous avons le droit de fixer les conditions de la continuation du JCPOA. Récemment, nous avons posé une condition et personne ne reviendra de cette décision : la condition est que s'ils veulent que l'Iran revienne à ses engagements pris dans le cadre du JCPOA - dont certains ont été annulés - les États-Unis doivent lever toutes les sanctions. Et pas seulement en mots et sur papier, mais ils doivent plutôt les relever dans la pratique. Après cela, nous vérifierons et verrons si elles ont vraiment été levées. Ensuite, nous reviendrons sur nos engagements du JCPOA. » KHAMENEI.IR examine la position de la République islamique sur la question des sanctions et du JCPOA à travers un entretien avec le Dr Sayed Abbas Araghchi, vice-ministre des Affaires étrangères et membre éminent de l’équipe de négociation de l’Iran pour l’accord nucléaire 2015.
15/02/2021
Le 20 Bahman 1399 [8 février 2021], le message du Guide suprême de la Révolution islamique, honorable Ayatollah Khamenei, a été transmis au M. Poutine, par l’intermédiaire du président de l’Assemblée Consultative Islamique d’Iran, Mohammad Bagher Qalibaf qui a délivré le message de Son Eminence au président de la Douma russe, représentant spécial de M. Poutine. KHAMENEI.IR a publié des déclarations de M. Hussein Amir-Abdollahian - l’assistant spécial du Majlis iranien aux affaires internationales - sur l’importance de cette question :
19/01/2021
Dans son discours du 19 Dey (8 janvier 2021), le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué les spéculations et discussions actuelles sur la situation politique du pays en relation avec l'attitude de la République islamique envers le JCPOA et les devoirs à cet égard. Il a déclaré: « Nous ne sommes pas pressés et nous n'insistons pas sur le retour des États-Unis au JCPOA. Que les États-Unis reviennent au JCPOA ou non, ce n'est pas notre problème. Notre exigence logique est la levée des sanctions. C'est le droit de la nation iranienne, qui a été confisqué ». Ces déclarations indiquent la position prise par le Guide suprême de la Révolution islamique, qualifiée par lui de « dernier mot définitif » de la République islamique d’Iran. Concernant ce « dernier mot définitif» de la République islamique d'Iran, le site officiel de KHAMENEI.IR examine la position de la République islamique d'Iran par rapport aux sanctions et au JCPOA dans un entretien avec M. le Dr Saeed Jalili, représentant du Guide suprême au Conseil suprême de la sécurité nationale et également l'un des membres du Conseil de surveillance de la mise en œuvre du JCPOA.
18/01/2021
Dans son discours du 19 Dey (8 janvier 2021), le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué les spéculations et discussions actuelles sur la situation politique du pays en relation avec l'attitude de la République islamique envers le JCPOA et les devoirs à cet égard. Il a déclaré : « Nous ne sommes pas pressés et nous n'insistons pas sur le retour des États-Unis au JCPOA. Que les États-Unis reviennent au JCPOA ou non, ce n'est pas notre problème. Notre exigence logique est la levée des sanctions. C'est le droit de la nation iranienne, qui a été confisqué ». Ces déclarations indiquent la position prise par le Guide suprême de la Révolution islamique, qualifiée par lui de « dernier mot définitif » de la République islamique d’Iran. Concernant ce « dernier mot définitif » de la République islamique d'Iran, le site officiel de KHAMENEI.IR examine la position de la République islamique d'Iran par rapport aux sanctions et au JCPOA dans un entretien M. le Dr Muhammad Bagher Ghalibaf, Président de l’Assemblée consultative islamique, afin de clarifier la position de la République islamique sur les sanctions et l’accord nucléaire.
16/01/2021
Dans son discours du 19 Dey (8 janvier 2021), le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué les spéculations et discussions actuelles sur la situation politique du pays en relation avec l'attitude de la République islamique envers le JCPOA et les devoirs à cet égard. Il a déclaré: « Nous ne sommes pas pressés et nous n'insistons pas sur le retour des États-Unis au JCPOA. Que les États-Unis reviennent au JCPOA ou non, ce n'est pas notre problème. Notre exigence logique est la levée des sanctions. C'est le droit de la nation iranienne, qui a été confisqué ». Ces déclarations indiquent la position prise par le Guide suprême de la Révolution islamique, qualifiée par lui de « dernier mot définitif» de la République islamique d’Iran. Concernant ce « dernier mot définitif» de la République islamique d'Iran, le site officiel de KHAMENEI.IR examine la position de la République islamique d'Iran par rapport aux sanctions et au JCPOA dans un entretien avec M. le Dr Ali Larijani, conseiller du Guide suprême de la Révolution et membre du Conseil de discernement des Intérêts (CDI).
14/01/2021
Dans son discours télévisé prononcé le 8 janvier 2021, évoquant la question du JCPOA (l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et le 5+1), le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: « Nous n'insistons pas du tout sur le retour des États-Unis au JCPOA, et nous ne sommes pas pressés qu'ils le fassent… Notre exigence rationnelle et logique est que les sanctions soient levées. C'est un droit confisqué de la nation iranienne. » Telle est la position énoncée par l'Imam Khamenei comme étant « le dernier mot définitif » et catégorique de la République islamique. En ce qui concerne ce «dernier mot définitif», KHAMENEI.IR a mené un entretien avec M. le Dr Muhammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères et l'un des membres du Conseil de surveillance de la mise en œuvre du JCPOA, afin de clarifier  la position de la République sur les sanctions et l'accord nucléaire.
13/01/2021
Dans son discours télévisé du 19 Dey (8 janvier 2021), l'imam Khamenei a soulevé certains points concernant l'attitude de la République islamique d'Iran envers le JCPOA et la responsabilité des États-Unis d'Amérique à cet égard : « Nous ne sommes pas pressés et nous n'insistons pas sur le retour des États-Unis au JCPOA. Que l'Amérique revienne au JCPOA ou non, ce n'est pas notre problème. Ce que nous exigeons logiquement et rationnellement à cet égard, c'est la lavée des sanctions. C'est le droit de la nation iranienne qui a été confisqué. » Ces déclarations indiquent la position prise par le chef de la révolution islamique, qu'il a qualifiée de « dernier mot définitif » de la République islamique d'Iran. Concernant le « dernier mot » de la République islamique d'Iran, le site officiel de KHAMENEI.IR examine la position de la République islamique d'Iran par rapport aux sanctions et au JCPOA dans un entretien avec M. le Dr Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide suprême de la Révolution dans les affaires internationales et membre du Conseil de Discernement des Intérêts(CDI).
04/03/2020
Après la publication du message du Guide suprême de la révolution islamique, émis en vidéo le  27 Février 2020, dans lequel il a remercié les efforts des médecins et infirmières iraniens dans la lutte contre le coronavirus (Covid-19), le portail KHAMENEI.IR a interviewé le docteur Alireza Marandi, ancien ministre de la santé et actuel président de l'Académie iranienne des sciences médicales, sur les préoccupations de Son Eminence dans le domaine de la santé publique du pays et de son style de vie en ce qui concerne les questions médicales .
17/02/2020
Monsieur le Dr. Mohammad Javad Zarif - Ministre des affaires étrangères de la République islamique d'Iran - a été brièvement interviewé par le site officiel du Guide suprême, KHAMENEI.IR, y abordant des sujets tels que « l’accord du siècle » proposé par Donald Trump et l’alternative formulée depuis longtemps par la République islamique pour résoudre la question de la Palestine, ainsi que la personnalité et le rôle du général-martyr Soleimani, etc. :
06/02/2020
Ce qui suit est le texte intégral de l'entretien avec le Dr Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide suprême pour les affaires internationales, sur général Qassem Soleimani, la cause palestinienne, «l'accord du siècle», etc...