Pourquoi les USA déteste le CGRI ?

2013 septembre
Le bilan des performances du Corps des Gardiens de la Révolution islamique au cours de ces trente et quelques dernières années, a été un bilan brillant. Je ne dis pas cela pour vous flatter comme cela se fait dans de nombreux endroits. Non, c'est une réalité. Les performances du Corps des Gardiens de la Révolution islamique représentent l'expérience de notre nation. La profondeur de la personnalité et de l'identité de la nation iranienne peut être repérée dans ces performances parce que les forces de Sépah sont entrées en scène avec foi et conviction. De quel genre de scène parlons-nous ? De la scène du djihad et de la résistance. Des commandants militaires les plus intelligents et les plus forts ont été formés. Pendant la guerre, ceux que les étrangers appellent des «stratèges», étaient jeunes, n'avaient même pas trente ans et n'avaient d'ailleurs reçu aucune éducation militaire. C'est l'école du Corps des Gardiens de la Révolution islamique qui les a éduqués de la sorte. C'est cette organisation qui a créé un environnement spirituel. Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a été fondé sur la base de la foi et de la croyance, et a formé un certain nombre de personnalités éminentes dont notre nation et notre Histoire se souviendront. C'est l'art du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Ce sont des choses que cette organisation a faites dans le domaine militaire. Nous pouvons aussi voir qu'elle a construit et mis en place les plus sages, les plus forts et les meilleurs gestionnaires dans des domaines non militaires. La liste des gens que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a présentés aux centres de décision de la République islamique est très longue et très brillante. Voilà le bilan des performances du Corps des Gardiens de la Révolution islamique.
17/09/2013
2011 juillet
Le Corps des Gardiens de la Révolution ne doit pas être considéré comme un organisme conservateur. Dans une analyse conservatrice, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique serait présenté comme chargé de la préservation de la situation actuelle de la Révolution.  Je ne suis pas d'accord avec cette interprétation. Préserver et sauvegarder la Révolution ne veut pas dire la garder dans son état actuel. Pourquoi ? Parce que la Révolution est par nature, un mouvement progressif accéléré, mais vers quel but ? La Révolution est en mouvement vers les objectifs qui ont été établis et qui ne changent pas. Les principes et les valeurs sur lesquels nous devons insister et pour lesquels nous devons donner notre vie, sont ceux qui ont été spécifiés dans nos objectifs. Le but ultime est la transcendance, la perfection et la proximité de Dieu, à un degré moins important l'initiation, et à un degré encore moins important l'établissement d'une société islamique avec toutes les caractéristiques que cela comporte y compris la justice, le monothéisme et la spiritualité.  Tels sont les objectifs. Ces objectifs ne peuvent pas être modifiés et nous ne pouvons pas nous permettre de renoncer à certains d'entre eux. Par exemple, nous ne pouvons pas dire : «Bon, un jour nous avons voulu établir la justice mais comme nous n'y arrivons pas contentons-nous de quelque chose qui lui ressemble". Non, le but est d'établir la justice. Le Monothéisme, l'instauration de la charia islamique et d'une justice parfaite sont des buts qui ne peuvent pas être modifiés. Cependant, nous pouvons avancer vers ces objectifs plus lentement ou plus rapidement, selon les méthodes. Différentes mesures peuvent être adoptées. La Révolution est en mouvement dans ce sens. Préserver et sauvegarder la Révolution signifie maintenir ce mouvement progressif et progressiste. C'est le devoir du corps des Gardiens de la Révolution islamique. Si l'on adopte ce point de vue et qu'on interprète cette protection de cette manière, le dynamisme, la ferveur et l'enthousiasme qui caractérisent le Corps des Gardiens de la Révolution islamique, en sortiront intensifiés.
04/07/2011
mai
Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (SEPAH) a été créé dans les conditions les plus sensibles, les plus délicates et les plus complexes de l'Histoire de ce pays, et cela n'a pas été une chose facile. Dès sa création, cette organisation a du assumer des responsabilités difficiles. Au début, le corps des Gardiens de la Révolution islamique ne disposait que de la foi, d'un grand enthousiasme et de motivations révolutionnaires. Bien sûr, ses membres avaient des capacités différentes. Certains étaient venus des universités et des centres militaires, et avaient des compétences et des expériences différentes. Mais ils manquaient d'expérience et n'étaient pas du tout équipés pour ce combat difficile. Leurs biens les plus précieux étaient la foi, l'enthousiasme révolutionnaire, le dévouement, l'esprit de sacrifice et la volonté de sacrifier leur vie à leurs idéaux, et ils ont réussi. Peu de temps après sa création, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a été confronté à de grands problèmes. Les membres et les jeunes fidèles ont été confrontés à des batailles réelles dans les différentes régions du pays et même à Téhéran. Le Corps de Gardiens de la Révolution islamique a été confronté à de vraies batailles où les membres devaient sacrifier leur vie, et c'est ce qu'ils ont fait. Grâce à cet enthousiasme révolutionnaire, tout s'est réalisé au fur et à mesure. Ils ont acquis de l'expérience. Leur esprit d'innovation s'est éveillé et ils ont appris ce qui leur était nécessaire. Un grand mouvement de science et de savoir est apparu. Ils ont appris ce qu'ils devaient apprendre. Ils ont utilisé leur imagination pour créer ce dont ils avaient besoin dans le combat spirituel et militaire, et ont rempli de brillantes performances sur le champ de bataille. Ils ont réussi à la fois dans la bataille contre l'ennemi agressif et transgresseur, et dans le djihad révolutionnaire, dans le contexte social troublé, complexe et ambigu de cette époque.
31/05/2011
2008 mai
A vrai dire, l'organisation du Basidj avec la mobilisation des intentions sacrées et cet esprit d'engagement, a été l'une des innovations de notre défunt Imam. C'est l'ensemble des membres du Bassidj qui a donné naissance au Corps des Gardiens de la Révolution (CGR) Ainsi dans la grande épreuve de la Défense sacrée, le pays n'a pas connu la moindre faiblesse alors que du point de vue de l'armement et des capacités militaires, nous étions inférieurs à l'ennemi et que nos possibilités n'égalaient même pas, une partie de celles de l'ennemi. La formation du Bassidj, ainsi que son rôle indéniable dans la Défense sacrée, sont des événements marquants de l'Histoire de notre pays.
03/05/2008
2007 mai
Qu'est-ce que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique ? Est-ce simplement une organisation militaire ? Non, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique est le symbole de la résistance révolutionnaire et courageuse. Ne l'oubliez jamais. Ne pensez pas que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique soit une simple organisation militaire dont les gens puissent se détacher s'ils ne sont pas des militaires. Non, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique est plus qu'une organisation militaire. Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique est une organisation de résistance et de lutte désintéressée qui a les mêmes objectifs que les universités. Cet organisme s'est développé grâce à la Révolution islamique dans une lutte désintéressée. C'est l'essence même du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Personne n'aurait cru que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique réaliserait de tels progrès. Un grand nombre d'éléments du Corps des Gardiens de la Révolution islamique étaient des jeunes gens comme vous, de votre âge ou même plus jeunes. Dès qu'ils ont entendu que l'ennemi avait attaqué notre pays, ils ont abandonné leurs études, leurs examens, leurs classes, leurs enseignants, leurs maisons et leur confort, et sont allés au champ de bataille : «فمنهم من قضى نحبه و منهم من ينتظر» « Parmi eux, il y a ceux qui ont accompli leur vœu et ceux qui attendent encore» [Coran 33: 23] Certains d'entre eux sont tombés en martyrs, d'autres ont été blessés et d'autres sont rentrés sains et saufs. Voilà la réalité du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Bien sûr, je ne prétends pas que tous ceux qui sont allés combattre et ont endossé l'uniforme du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, sont des anges. Certains de ces anges sont devenus des démons. Une des particularités humaines est que les êtres humains peuvent chuter même s'ils ont atteint la position des anges. C'est dans la nature humaine. Ceux qui n'ont pas pu maintenir la position qu'ils avaient atteinte ne sont pas ceux qui déterminent l'identité du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Les particularités du Corps des Gardiens de la Révolution islamique sont celles que j'ai évoquées, bien entendu, les membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique ont des niveaux différents.
21/05/2007