La Palestine

2017 novembre
Aujourd'hui, la question de la Palestine est la question primordiale du monde de l'Islam. Quiconque a une compréhension correcte de la question de la Palestine reconnaît que la question de la Palestine est la priorité du monde de l'Islam. Pour vaincre les ennemis de l'Islam, il faut passer par la question de la Palestine. La question la plus importante du monde de l'Islam à l'heure actuelle, est la question de la Palestine. Pourquoi ? Parce que la Palestine est un pays islamique où ils sont venus et qu’ils ont occupé. Ils (les occupants) l'ont enlevé à ses habitants. Le problème n'est pas l’occupation d’un village ou d’une ville. L'ennemi a usurpé un pays tout entier et l'a utilisé comme base pour mettre en péril la sécurité des pays de la région. Il faut se battre contre cette tumeur cancéreuse. Il est vraiment regrettable qu’une personne en tant que mufti, émette une fatwa qui interdit la lutte contre le sionisme et l’aide à tel ou tel groupe qui combat le sionisme. Il est vraiment désastreux de voir que certaines personnes dans le monde de l’islam, agissent contre les intérêts de l'Islam et ont des relations amicales avec les ennemis. C'est exactement à l’opposé des paroles claires du Coran : « Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux » [Coran, 48 : 29]. Ces gens au contraire, sont durs envers les musulmans et miséricordieux envers les non-croyants avec qui ils sont en bons termes alors que vous voyez ce qu'ils font aux musulmans
23/11/2017
2016 décembre
Si les musulmans sont unis, la Palestine ne sera plus dans la situation actuelle. Aujourd'hui, la Palestine est dans une situation difficile. Gaza et la Cisjordanie se trouvent toutes les deux, dans une situation difficile. Aujourd'hui, le peuple palestinien est soumis quotidiennement à de graves pressions. Ils [les ennemis de l'Islam] veulent faire oublier la question de la Palestine. Ils veulent, comme ils le disent, occuper par des différends internes, la région de l'Asie occidentale qui comprend nos pays - c'est-à-dire, cette région extraordinairement sensible et stratégique, en termes de géographie, de ressources naturelles et de passages maritimes. Ils veulent que les musulmans se dressent contre les musulmans, et les Arabes contre les Arabes. Ils veulent qu'ils se ciblent et se détruisent mutuellement, afin que les armées des pays musulmans - en particulier les armées voisines des sionistes - s'affaiblissent de jour en jour. C'est leur but.
17/12/2016
2014 janvier
 L'ennemi concentre tous ses efforts pour que l'Ummah islamique oublie la Palestine ‎en créant des conflits, en déclenchant des guerres civiles et en propageant l'extrémisme au nom ‎de l'Islam, de la religion et de la charia islamique. Ils font en sorte qu'un petit groupe accuse ‎d'hérésie la majorité des musulmans. L'existence de ces orientations takfiristes qui ont émergé ‎dans le monde de l'Islam, est une bonne nouvelle pour l'arrogance et les ennemis du monde de ‎l'Islam. Ce sont ces orientations takfiristes qui détournent l'attention des musulmans vers des ‎questions insignifiantes au lieu de les laisser concentrer leur attention sur l'existence du régime ‎sioniste malveillant. C'est exactement le contraire de ce que veut l'Islam. L'Islam a demandé aux ‎musulmans d'être « durs contre les impies, (mais) miséricordieux entre eux » [Coran 48, 29]. Les ‎musulmans doivent être durs envers les ennemis de la religion, rester fermes et ne pas se laisser ‎influencer par les manipulations des ennemis. Être « durs contre les impies » est le message clair ‎de ce verset. Les musulmans doivent faire preuve de compassion les uns envers les autres, ils ‎doivent s'unir, se donner la main et s'accrocher fermement à la corde qu'Allah leur a tendue. ‎C'est un ordre de l'Islam alors qu'actuellement, une orientation divise les musulmans en croyants ‎et incroyants, cible un groupe de musulmans en les traitant d'impies, et oppose les musulmans les ‎uns aux autres. Qui peut douter du rôle de l'arrogance et des services de renseignements des ‎gouvernements arrogants et malveillants dans la création, le soutien, le financement et ‎l'équipement en armes de ces tendances extrémistes ? Les puissances arrogantes se réunissent et ‎planifient pour cela. Le monde de l'Islam doit traiter cette question avec sérieux car il s'agit d'un ‎grand danger.‎
19/01/2014
2011 octobre
De nos jours, notre grande Oumma est énormément puissante grâce à l'éveil islamique. La solution aux difficultés nombreuses des pays islamiques réside dans le zèle et la solidarité à engager par l'ensemble de ces pays, et en ce sens, la question palestinienne constitue la question la plus urgente du monde de l'Islam. On entend parfois que certains disent que la Palestine constitue un problème arabe. Qu'est ce que cette phrase signifie? Ceci est une bonne chose si l'on entend par là que l'Arabe sent plus de liens de parenté à ce sujet et qu'il veut offrir plus d'efforts et de services en la matière, et nous les en félicitons. Mais si ceci veut dire que les dirigeants d'un certain nombre de pays arabes ne font pas la moindre attention à la voix de " Ô les Musulmans !" criée par le peuple palestinien et qu'ils coopèrent avec l'ennemi usurpateur et oppresseur dans une affaire importante comme celle de catastrophe de Gaza, et qu'ils reprochent vivement les efforts déployés par d'autres qui se précipitent à assumer leur devoir, dans ce cas-là, aucun musulman et aucun Arabe vaillant et consciencieux ne pourra admettre la phrase précitée et en reprochera certes, les gens qui la disent. Ceci nous rappelle la logique de "Akhzam" qui frappait son père et criait contre les gens qui voulaient intervenir, et après lui, c'était au tour de son fils de frapper son grand-père. Cette histoire est devenue un proverbe en langue arabe: ان بني رملوني بالدم                    شنشنه اعرفها من اخزم Il est un devoir absolu pour tous les musulmans de venir en aide au peuple palestinien et de leur apporter un plein soutien. Les pays qui reprochent à la République Islamique d'Iran et à un certain nombre d'autres pays musulmans d'avoir aidé la Palestine, peuvent prendre en charge cette aide pour dispenser les autres de ce devoir islamiques, et s'ils n'en ont pas la capacité et le courage, il vaudrait mieux d'être reconnaissants vis-à-vis des actions responsables et courageuses des autres pays, plutôt que de chercher à faire obstruction.
01/10/2011
octobre
Notre cher Imam a annoncé qu'un des objectifs de cette Révolution était la libération de la Palestine et l'élimination de cette tumeur cancéreuse qu'est Israël.  Les vagues puissantes de la Révolution ont déferlé partout dans le monde et étaient porteuses du message que la Palestine devait être libérée.  Même les problèmes de taille que les ennemis de la Révolution ont imposés à la République islamique d'Iran, dont huit années de guerre de la part du régime de Saddam poussé par les Etats-Unis et l'Angleterre, et soutenu par les régimes rétrogrades arabes, n'ont pu entamer la volonté de la RII dans sa défense de la Palestine. Un sang nouveau coula dans les veines de la Palestine. Les groupes moudjahid musulmans palestiniens entrèrent en scène. La Résistance libanaise a ouvert un nouveau front puissant face à l'ennemi et ses supporters. La Palestine au lieu de recourir aux Etats arabes, compta sur elle-même et sur ses jeunes, et sans tendre la main vers les instances internationales comme l'Onu qui est complice des crimes des Etats arrogants, s'est appuyée sur ses profondes convictions islamiques et le dévouement de son peuple. Voici le secret de toutes les victoires et de tous les succès. Durant ces trois dernières décennies, ce processus en pleine croissance, s'est développé au fil du temps. La défaite humiliante du régime sioniste au Liban en 2006, le revers honteux de son armée vaniteuse à Gaza en 2008, sa fuite du sud du Liban et son retrait de Gaza, l'installation du gouvernement de la Résistance à Gaza et en un mot, la transformation du peuple palestinien désespéré et désemparé, en une nation pleine d'espoir, résistante, forte et confiante, sont les traits saillants de ces trente dernières années. Ce tableau sommaire ne sera complet que si nous discernons avec pertinence, les agissements et les trahisons n'ayant d'autre visée que d'éteindre la Résistance et de faire reconnaitre aux groupes palestiniens et aux Etats arabes la légitimité d'Israël. Ces agissements dont le successeur traitre de Gamal Abdel Nasser a donné le coup d'envoi avec le traité déshonorant de Camp David, ont toujours eu pour objectif d'affaiblir la Résistance. Lors des accords de Camp David, pour la première fois, un Etat arabe a reconnu officiellement le caractère sioniste de la Palestine et a signé un texte qui reconnaissait «qu'Israël était la patrie nationale des juifs ».
01/10/2011
octobre
Dès lors jusqu'au traité d'Oslo en 1993, et par la suite à travers des plans complémentaires parrainés par les Etats-Unis et d'autres Etats colonialistes, imposés aux capitulards palestiniens, l'ennemi s'est employé à faire abandonner par le peuple et les groupes palestiniens, l'option de la Résistance, et à les occuper à un jeu maladroit sur l'échiquier politique. Très vite, tout le monde s'est aperçu que ces accords et traités étaient sans valeur. Les sionistes et leurs protecteurs ont à maintes reprises, montré que ces accords n'étaient que lettres mortes. L'objectif de ces manœuvres était de semer le doute chez les Palestiniens, de susciter la cupidité d'individus sans foi et de paralyser la résistance islamique. La résistance des groupes islamiques et de la nation palestinienne a toujours été aux antipodes de ces jeux traitres et perfides. Forts de l'aval divin, ils se sont dressés contre l'ennemi et comme Allah le Très-haut l'a promis, Il les a gratifiés de Son assistance et leur a assuré la victoire.
01/10/2011
octobre
Nous voulons la libération de "la Palestine" et non pas d'une partie de la Palestine. Tout plan qui visera à diviser la Palestine est banni.  Le projet de deux Etats enrobé d'une couverture apparemment juste de «reconnaissance de l'adhésion de l'Etat palestinien à l'ONU», n'est qu'une manière de céder aux diktats des sionistes et de reconnaître l'Etat sioniste dans la terre de Palestine.  Cela revient à bafouer le droit du peuple palestinien, à ignorer le droit historique des réfugiés palestiniens et même à mettre en danger les droits des Palestiniens résidant dans les territoires de 1948.  Cela signifie l'installation définitive de cette tumeur cancéreuse et une menace constante à l'encontre de l'Umma islamique notamment dans la région. Cela signifie la poursuite des souffrances qui durent depuis des dizaines d'années et l'indifférence au sang des martyrs. Tout projet opérationnel devra reposer sur le principe que toute la Palestine appartient au peuple de Palestine. La Palestine est la terre qui s'étend entre «la rivière et la mer» sans en omettre un iota. Il ne faut pas négliger ce point que le peuple palestinien comme il l'a déjà montré à Gaza, sera chargé de diriger grâce à son gouvernement élu, les affaires de chaque partie de la Palestine qu'il aura libérée mais n'oubliera jamais l'objectif ultime. La réalisation de cet objectif sublime nécessite avant tout des actes et non des paroles, un travail sérieux et non spectaculaire, de la patience et de la perspicacité et non des gestes précipités et inconstants. Il faut garder les yeux rivés vers les horizons lointains et avancer pas à pas, avec volonté, recours en Dieu et espoir.
01/10/2011
octobre
Le projet de la République islamique pour régler la question palestinienne et remédier cette plaie chronique est clair, logique, basé sur les sciences politiques et admis par l'opinion publique internationale, et a déjà été présenté en détails. Nous ne proposons ni une guerre classique des armées des pays islamiques ni l'expulsion des immigrés juifs ni l'arbitrage de l'Onu ou d'autres instances internationales. Nous proposons un référendum du peuple palestinien. A l'instar des autres nations, le peuple palestinien a le droit de choisir son avenir et le modèle de gouvernement dans son pays. Tout le peuple de la Palestine, les musulmans, les chrétiens et les juifs - pas les immigrés étrangers - où qu'ils se trouvent, en Palestine, dans les camps de réfugiés ou à n'importe quel point du monde, doivent participer à ce référendum bien encadré, et décider du futur gouvernement de la Palestine. Le régime et le gouvernement issus de ce référendum, décideront à leur tour, après leur instauration, du sort des immigrés non-Palestiniens qui se sont installés depuis des années dans ce pays. Ce projet est aussi équitable que logique, l'opinion publique en saisit la justesse et il mérite le soutien des peuples et des Etats indépendants. Il va de soi que nous n'attendons pas des sionistes usurpateurs qu'ils l'acceptent. C'est là que le rôle des Etats et des peuples ainsi que des organisations de la Résistance se forme et prend consistance. La clé de voûte est le soutien apporté au peuple palestinien et la fin du soutien à l'ennemi usurpateur, et la grande tâche des Etats islamiques. 
01/10/2011
octobre
Il y a deux mois, l'Oumma islamique a connu une nouvelle victoire - la victoire du Mouvement de Résistance palestinienne face aux ennemis sionistes dans la bande de Gaza. Cela a été une grande et glorieuse victoire. Quelle victoire plus impressionnante que le fait de vaincre une puissante armée qui avait réussi à vaincre trois armées en 1967 et en 1973 ? Quoi de plus impressionnant que les 22 jours de vains efforts de cette puissante armée contre la résistance et les jeunes soldats de la bande de Gaza ? L'armée sioniste a été obligée de se retirer, les mains vides. Le régime sioniste et ses partisans, en particulier les États-Unis, ont été déshonorés dans le monde. Ils ont été publiquement déshonorés. C'est une grande victoire pour tous les musulmans qui les a réunis. Cette fois, ils ne pouvaient plus recourir aux controverses entre chiites et sunnites. Ils ont donc soulevé des questions ethniques. « Etre ou ne pas être arabes ». Ils ont lancé un débat, selon lequel la question palestinienne serait une question arabe dans laquelle les non Arabes n'avaient pas le droit de s'impliquer. La question palestinienne est une question islamique. Le fait d'être Arabes ou non n'y est pour rien. L'appartenance ethnique, dans le monde de l'islam, peut être la plus grande cause de discorde, si l'on y prête attention. L'apparition de l'appartenance ethnique dans les questions importantes du monde de l'islam, fait que les Arabes, les Iraniens, les Turcs, les Kurdes, les Indonésiens, les Malaisiens, les Pakistanais et les Indiens se séparent les uns des autres. Que restera-t-il de l'Oumma islamique, si une telle chose arrive ? N'est-ce pas une catastrophe pour l'Oumma islamique, et un gaspillage de ses forces et de ses capacités ? Ce sont-là des machinations des puissances arrogantes et, malheureusement, certains dans le monde de l'Islam sont tombés dans le piège et pour effacer le doux souvenir de la victoire au Liban et à Gaza dans l'esprit des musulmans, ils ont immédiatement lancé un sujet de discorde pour diviser les musulmans.
01/10/2011
octobre
La mentalité d'un certain nombre de personnalités est envahie par un sophisme colossal suivant lequel un pays sous le nom d'Israël constitue une réalité de soixante ans et il faudrait s'accoutumer avec celle-ci. Je me demande pourquoi ils ne viennent pas tirer des leçons d'autres réalités qui se présentent devant leurs yeux? Les pays des Balkans, du Caucase et de l'Asie du sud-ouest, n'ont-ils pas retrouvé leurs propres identités après 80 ans de dépendance et de transformation en des parties de l'ex-Union soviétique? Pourquoi la Palestine qui fait partie du monde de l'Islam ne devrait-elle pas renouer avec sa propre identité islamique et arabe? Et pourquoi les jeunes palestiniens qui sont parmi les jeunes arabes les plus intelligents et les plus résistants ne devraient-ils pas réussir leur propre volonté face à cette réalité injuste? L'autre grand sophisme se dévoile lorsque l'on dit que la négociation est le seul moyen de sauver le peuple palestinien! Négociation avec quel interlocuteur? Avec un régime usurpateur, oppresseur et égaré qui ne croit en aucun autre principe que celui de la force? Qu'est-ce qu'ils ont gagné ceux qui se sont contentés de cet instrument de séduction et de tromperie? Premièrement, le statut de l'Autorité autonome qu'ils ont pu obtenir des sionistes- pour ne pas dire qu'il est humiliant et offensant- a été payé par un coût lourd, à savoir reconnaître la propriété du régime usurpateur sur quasiment la totalité de la Palestine; Deuxièmement, même, l'exercice de cette petite autorité a été des fois piétinée sous divers prétextes. L'enfermement de Yasser Arafat à son bureau à Ramallah et des humiliations et dégradations qui lui ont été imposées, ne pourront pas tomber trop facilement dans l'oubli. Troisièmement, aussi bien sous Yasser Arafat que particulièrement après lui, les sionistes ont traité avec les responsables de l'Autorité autonome comme leurs propres gendarmeries qui sont tenues de poursuivre et d'arrêter les moudjahids palestiniens et de leur imposer un contrôle de renseignement et un contrôle policier, et ils ont semé ainsi la semence de la haine entre les groupes palestiniens pour opposer les uns aux autres; Et quatrièmement, ce peu d'acquis qui est enfin obtenu est dû au djihad des moudjahids et à la résistance des hommes vaillants et des femmes patientes. S'il n'y avait pas des Intifadas, les sionistes ne seraient jamais d'accord avec ce peu d'acquis, et ceci en dépit de la disponibilité des présidents traditionnels palestiniens à faire des concessions.
01/10/2011