« … La capture et l'asservissement des Africains a été un événement tragique de l'Histoire que l'impérialisme américain et d'autres régimes n'aiment pas qu'ils soient rappelés. La question de l'esclavage des peuples d'Afrique est du même registre. Ils traversaient l'océan Atlantique avec leurs navires qui jetaient l'ancre sur la côte de l'Afrique de l'Ouest dans des pays comme la Gambie et d'autres pays de ce continent. Ensuite, ils capturaient des centaines de milliers d'hommes et de femmes, des jeunes et des vieux, avec les fusils et d'autres armes qui n'étaient pas à la disposition de ces gens à cette époque, et les forçaient à monter sur ces navires pour les emmener en Amérique comme esclaves. Ils capturaient des gens libres qui vivaient dans leurs maisons et dans leurs propres villes. De nos jours, les noirs qui vivent en Amérique sont les descendants de ces esclaves. Pendant plusieurs siècles, les Américains ont exercé des pressions sur les noirs et il y a beaucoup de livres à ce sujet, comme le livre "Racines ", [roman de l'écrivain américain Alex Haley, publié en 1976, ndt] qui est un livre très utile pour comprendre une partie de ces crimes. Comment l'homme moderne d'aujourd'hui peut-il oublier ces événements alors qu'après tous ces crimes, il existe encore des discriminations entre les Blancs et les Noirs en Amérique ? »

Discours de l'Ayatollah Khamenei à une réunion avec 50000 commandants et membres du Bassidj, le 20 novembre 2013