« Après tout, nous ressentons un sentiment de parenté avec tous les pays musulmans - ceux qui sont nos voisins et ceux qui sont plus éloignés de nos frontières. Mais la question de vous, Afghans, est d’un ordre différent. Ce n'est même pas une question de parenté ; il s'agit de vivre ensemble dans une seule maison à tous égards. Que Dieu vous protège tous et, par Sa Grâce, vous sauve de cette mauvaise situation qui s’est étendue dans votre pays. C'est une mauvaise situation.

 

La nation afghane, avec l’aide de la religion de Dieu et s’appuyant sur Dieu, a réussi à expulser de son pays cet ennemi avec toute sa prestance. Après avoir expulsé l'ennemi, un problème plus grave est survenu « après qu'Il vous eut montré (la victoire) que vous aimez ! » [Coran, 3 : 152]. Dieu le Très-Haut, a supprimé l'ennemi par le biais de vos efforts, puis des conflits internes ont commencé. Les épées des frères ont été levées les unes contre les autres, les amis se sont transformés en ennemis, les camarades se sont blessés mutuellement. En conséquence, cela fait maintenant plusieurs années que la population afghane souffre de ce problème. Nous sommes très préoccupés et prions que Dieu le Très-Haut, vous sauve de cette situation, raffermisse la nation afghane et lui accorde stabilité et sécurité. Nous prions également que Dieu, au nom du Saint Coran et de ses Elus, coupe les mains d’ingérences anormales des ennemis, ceux qui dirigent ces actions inhabituelles depuis l’extérieur de l’Afghanistan. Et que Dieu, par Sa faveur, octroie à la nation afghane la vie qu’elle mérite.

 

Imam Khamenei : « Nous prions sincèrement pour le peuple afghan »

À la suite de l'attaque meurtrière des groupes Takfiri contre l'Université de Kaboul le 2 novembre 2020, qui a entraîné la mort d'un certain nombre d'étudiants afghans, Khamenei.ir publie une partie des déclarations de l'imam Khamenei lors d'une réunion avec des diplomates afghans, le 24 avril 1995, sur l'amitié entre les nations iranienne et afghane.

 

« Après tout, nous ressentons un sentiment de parenté avec tous les pays musulmans - ceux qui sont nos voisins et ceux qui sont plus éloignés de nos frontières. Mais la question de vous, Afghans, est d’un ordre différent. Ce n'est même pas une question de parenté ; il s'agit de vivre ensemble dans une seule maison à tous égards. Que Dieu vous protège tous et, par Sa Grâce, vous sauve de cette mauvaise situation qui s’est étendue dans votre pays. C'est une mauvaise situation.

 

La nation afghane, avec l’aide de la religion de Dieu et s’appuyant sur Dieu, a réussi à expulser de son pays cet ennemi avec toute sa prestance. Après avoir expulsé l'ennemi, un problème plus grave est survenu « après qu'Il vous eut montré (la victoire) que vous aimez ! » [Coran, 3 : 152]. Dieu le Très-Haut, a supprimé l'ennemi par le biais de vos efforts, puis des conflits internes ont commencé. Les épées des frères ont été levées les unes contre les autres, les amis se sont transformés en ennemis, les camarades se sont blessés mutuellement. En conséquence, cela fait maintenant plusieurs années que la population afghane souffre de ce problème. Nous sommes très préoccupés et prions que Dieu le Très-Haut, vous sauve de cette situation, raffermisse la nation afghane et lui accorde stabilité et sécurité. Nous prions également que Dieu, au nom du Saint Coran et de ses Elus, coupe les mains d’ingérences anormales des ennemis, ceux qui dirigent ces actions inhabituelles depuis l’extérieur de l’Afghanistan. Et que Dieu, par Sa faveur, octroie à la nation afghane la vie qu’elle mérite